Passer au contenu de la page Passer à la navigation Passer au pied de page

L’histoire de la motoneige Polaris

En décembre 1955, une pensée novatrice a mené à la création de la motoneige Polaris N° 1 et a marqué les débuts de la maîtrise des voyages d’hiver par l’entreprise. Et, dans les 65 ans qui se sont écoulés depuis que la N° 1 a traversé un champ enneigé à Roseau, au Minnesota, l’innovation et la passion pour la conduite ont stimulé l’incroyable évolution continue des motoneiges Polaris.

Les employés de Polaris étaient, comme ils le sont toujours, des passionnés de plein air. Beaucoup d’entre eux avaient des camps de chasse dans les bois au nord-est de la ville, près ou au-delà de la frontière avec le Canada. Atteindre ces camps en hiver était épuisant, car des heures de raquette ou de ski de fond étaient nécessaires.

À la recherche d’un accès plus pratique à ces chalets éloignés, les employés de Polaris y ont réfléchi et ils ont créé la première motoneige Polaris. Elle était propulsée par un moteur Briggs & Stratton de 9 chevaux et elle avait des morceaux de pare-chocs Chevrolet en guise de skis. Au début de janvier 1956, elle a effectué son premier trajet sur la neige de Roseau. Oui, elle fonctionnait, mais l’équipe Polaris travaillait déjà d’arrache-pied pour en faire une meilleure motoneige.

Cette quête passionnée de l’innovation, de la fiabilité en constante amélioration et des performances est devenue partie intégrante de l’ADN de Polaris. Vous la trouverez chez chaque ingénieur de Polaris qui cherche à mettre au point des motoneiges comme les RUSH, INDY et RMK d’aujourd’hui et de demain.

Cette aventure de plus de 60 ans a été incroyable et vous pouvez être sûr que l’avenir ne peut être que meilleur!

Les Sno-Travellers

Pionnière de l’industrie de la motoneige, Polaris a nommé ses premiers modèles les Sno-Travellers. Une Sno-Traveler classique comprenait une plateforme de traction arrière hébergeant le moteur et la chenille et une section avant en forme de coque de bateau avec des skis. Au début de la production, Polaris achetait des moteurs utilitaires de la quincaillerie du centre-ville de Roseau.

Vue aujourd’hui avec notre vision technologique, une Sno-Traveler peut sembler volumineuse, lourde et immobile. Mais sa flottaison était, en fait, fiable et les moteurs, qui étaient offerts dans une vaste gamme de tailles, pouvaient fournir une puissance exceptionnelle.

À l’origine considérées comme des machines utilitaires, les motoneiges permettaient une telle mobilité qu’elles représentaient également un attrait pur pour les loisirs. En 1960, Polaris a lancé des Sno-Travellers appelées « Sportslines ». Elles étaient nettement plus petites, plus légères et plus maniables. Convenant mieux à une seule personne, elles ont permis d’élargir le plaisir de la conduite libre du motoneigiste en hiver.

Les fondateurs de Polaris n’ont jamais prétendu avoir inventé la motoneige, mais ils étaient fiers de leur rôle majeur dans la conception et la promotion des motoneiges en tant que véhicules récréatifs.

Motoneiges à ressort à lames

Les motoneiges Polaris ont évolué de façon spectaculaire à partir du début des années 1960 tandis que l’intérêt pour les modèles à moteur avant augmentait. Avec le moteur logé sous le capot, l’arrière de la motoneige était plus léger, ce qui permettait une maniabilité considérablement améliorée, en particulier avec la mise au point d’une suspension avant à ressort à lames et de skis plus efficaces.

Polaris a révolutionné la conduite récréative avec, d’abord, la Mustang 1965, une motoneige sportive à moteur avant vraiment amusante. Elle est rapidement devenue une motoneige de course championne, contribuant à établir l’héritage de Polaris dans le monde de la course.

En 1966, Polaris a lancé un modèle à ressort à lames encore plus petit et plus sportif, la Colt, qui a élargi davantage l’attrait récréatif – et champion de la course – de la motoneige. La Mustang et la Colt sont restées populaires et en production pendant une dizaine d’années.

Tout au long des années 1970, Polaris a produit une série de modèles TX qui l’ont fermement établie comme la première marque en matière de performance du sport. Les puissants moteurs de plusieurs modèles TX classiques dépassaient du capot des bolides et, du milieu à la fin des années 1970, les motoneiges Polaris TX ont dominé plusieurs formes de courses.

Le programme de course s’est également inspiré des motoneiges TX pour mettre au point la plus grande innovation de l’histoire de la motoneige : la suspension avant indépendante de Polaris.

Suspension avant indépendante Polaris (IFS)

Si Polaris n’était pas la première marque à commercialiser des motoneiges avec suspension avant indépendante, sa suspension originale était une version supérieure révolutionnaire de cette conception avant à maniabilité souple. Ainsi, Polaris a rapidement été reconnue comme la marque pour une conduite et une maniabilité hors pair, ainsi qu’une puissance exceptionnelle.

La Polaris TX-L Indy 1980 était le premier modèle de production avec suspension avant indépendante. L’avant a été conçu en collaboration avec le programme de course de la marque et il a mené des pilotes de la légendaire Midnight Blue Express à de nombreuses victoires.

Avec la dominance de la marque pour la conduite et la maniabilité, il est juste que les noms des modèles Polaris à suspension avant indépendante comprennent depuis longtemps le terme « Indy ». Il s’agit notamment des modèles Indy Cross Country et Indy Trail et des modèles Indy identifiés par des moteurs de tailles de 600, 650, 400, 440 et le légendaire Indy 500, le plus vendu.

En 1991, Polaris est devenue la première marque de motoneiges à offrir exclusivement des modèles à suspension avant indépendante, puisque la gamme de cette année ne comprenait aucun modèle à ressort à lames. La suspension avant indépendante de Polaris a continué d’évoluer et de s’améliorer, affrontant de mieux en mieux les bosses et offrant une maniabilité sans cesse améliorée.

Motoneiges Polaris d’aujourd’hui

Au cours des dix dernières années, Polaris a une nouvelle fois révolutionné la technologie de la motoneige – et spectaculairement amélioré la conduite et la maniabilité. Pour 2010, Polaris a lancé la suspension arrière à action progressive PRO-RIDE sur les modèles RUSH®. Complétant la suspension avant indépendante raffinée de Polaris, cette suspension arrière était capable d’affronter les terrains accidentés mieux que n’importe quelle conception à ce jour.

Puis, en 2015, est arrivé l’incroyable châssis AXYS® avec le contrôle de stabilité Rider Balanced®, une accélération inégalée et le confort axé sur le conducteur. Ce concept progressif en fait en sorte que le conducteur et la motoneige ne faisaient qu’un, et offrait la maniabilité la plus réactive et intuitive et le plus grand confort sur tous les types de terrains.

Les modèles Polaris avec des versions spécialement conçues de la plateforme AXYS sont maintenant offerts dans plusieurs catégories pour que chaque type de conducteur y trouve son compte. Et ils sont propulsés par une variété de moteurs Polaris, y compris le Polaris 850 Patriot™. En plus d’offrir aux motoneigistes récréatifs d’innombrables souvenirs de conduite, ces motoneiges permettent aux pilotes de Polaris de remporter la victoire dans toutes les disciplines de course.

Les concepteurs de motoneiges Polaris sont des conducteurs passionnés. Et, comme les employés de Polaris d’origine qui ont regardé la motoneige N° 1 faire son premier trajet, ils sont toujours à la recherche de moyens novateurs d’améliorer la Polaris encore et encore.